Petits déjeuners Oxfam et jeux de sensibilisation

Le jeune magasin Oxfam, cela vous dit surement quelque chose : il propose tous les lundis, mercredis et jeudi matin divers produits aux élèves affamés… ou simplement gourmands ! Pourtant, Oxfam au collège, c’est bien plus que cela. Les élèves qui en font partie s’engagent dans de nombreux projets pour défendre l’environnement, la justice, les conditions de chacun, …

C’est dans cette optique qu’ils ont organisé récemment pour les classes du deuxième degré deux activités d’une heure chacune. Cela s’est déroulé les 8 et 15 mai (deux mercredis), et consistait en :

–  Un petit déjeuner, pour permettre aux élèves de gouter nombre de produits Oxfam. Le but : prouver que ces produits sont une bonne alternative à ceux des autres marques, rappeler l’importance du petit déjeuner, et proposer un bon moment aux élèves.

–  Un jeu parmi les deux proposés : un loup-garou aux effigies de différents acteurs et comportements de ce monde (on reconnaitra : Coca-Cola, les ours polaires, Greta Thunberg, la peine de mort, …) et un second jeu portant sur la répartition de richesses dans le monde et l’immigration. Dans les deux cas, l’objectif était de faire réfléchir les élèves tout en gardant un aspect ludique.

C’était la première fois qu’une telle activité était organisée pour les élèves du second degré, et les membres d’Oxfam sont plutôt contents de son déroulement. « On a eu beaucoup de retours positifs, c’était super chouette, et malgré quelques déceptions je pense que l’objectif de sensibilisation et de promotion est plutôt bien rempli. » Du côté des élèves, quelques regrets tout de même, comme celui de ne pas avoir pu choisir son activité.

Bref, la question « À refaire ? » reste ouverte, mais il est probable que la réponse soit majoritairement positive.

Anaïs Larue

2 commentaires

  1. Marius

    Pour répondre à Franklin, Oxfam est une ONG et par conséquent ne dépend d’aucun gouvernement et a fortiori d’aucune formation politique.

    Ensuite, l’organisation prône l’égalité entre les hommes et par là l’entraide et sera donc forcément pour la prise en charge solidaire du problème qu’est la crise migratoire.

    Aussi, cela (l’immigration) permet un brassage des cultures et ainsi une vision du monde plus large, ouverte et donc réaliste.

    De même, l’activité, bien qu’elle ne soit évidemment pas parfaite ( mais qu’est ce qui l’est ? ) a pu contribuer à ouvrir les yeux des élèves concernant les problématiques d’enjeu mondial comme le climat, l’inégalité salariale entre les agriculteurs, la migration, les conflits armés ou non, etc. Elle a aussi incité les élèves à commencer à agir en personnes responsables et conscientes, un des rôles majeurs de l’école.

    Et enfin, je ferai remarquer que n’importe quelle organisation, quels que soient son but et sa philosophie, cherchera à recruter les personnes intéressées susceptibles de s’engager dans une cause qui leur tient à cœur, et surtout dans leur public cible, ici les jeunes. L’activité a d’ailleurs témoigné de l’engagement de l’équipe Oxfam du collège.

  2. Franklin

    Je n’ai pas du tout apprécié cet évènement que je qualifierais de propagante communiste, gauchiste et pro-immigration. Je trouve ce genre d’évenement manichéen et beaucoup trop marqué de cette orientation forte de gauche. Le pinacle de cette journée etant que nous ayons reçu un prospectus nous invitant a les rejoindre dans leur idéologie dans leur association clairement d’extrême gauche.

    Bref un evenement qui aurait pu eytre mieux moralement sans cette enorme dictature de l’esprit remplie de morale d’esclave. Merci de votre compréhension.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *