Bientôt des poneys au collège !

Des poneys au collège !

Depuis quelques mois déjà, la Direction et l’équipe éducative sont en pleine réflexion sur une idée et ce qu’elle implique. En exclusivité pour nos lecteurs, voici ce qui ressort de tous ces débats: L’école va adopter des poneys ! Et cela vous concerne car vous les verrez chaque jour, en passant, pour les nourrir, pour des travaux pratiques ou même des cours d’équitation ! Voici donc un point sur ce projet inattendu.
Vous rappelez-vous cette visite d’une ferme que vous avez probablement faite en primaire ? Quel intérêt vous ressentiez surement en partant à la découverte d’êtres étranges dotés de quatre pattes, que l’on nomme animaux d’élevage, et bien plus amusants que Bubulle, votre poisson rouge ! Si vous repensez à ce moment avec nostalgie, nous avons une bonne nouvelle pour vous : à la demande de certains élèves de l’équipe Ofxam, la direction a envisagé la possibilité d’avoir des poissons…euh, des poneys à l’école. Oui, vous avez bien lu : des poneys, à l’école !

Certes, cela parait invraisemblable. Mais, après tout, pourquoi pas ? Le coût ? Les parents de l’élève à l’origine de cette proposition possèdent des poneys dont ils aimeraient se débarrasser. La nourriture ? Ils pourront brouter, et les élèves seront invités à aller leur donner leurs restes (sous restriction, pas question de les empoissonner). Et l’entretien ? Encore une fois, tout est prévu : en soutien des élèves qui souhaiteront s’en occuper, les éducateurs ont proposé de laisser les tâches plus ingrates aux élèves punis. Reste la question de l’endroit : il est question de les emmener souvent aux nombreux parcs autour du collège, mais le problème du logement reste entier. Pour l’instant, l’idée est de transformer le parking derrière la tour en pâturage, et d’y mettre une étable. Ayant déjà fait part du projet et de ses avantages à la Fédération Wallonie Bruxelles, la direction pense pouvoir obtenir le budget nécessaire pour les travaux. Si tout se passe bien, ceux-ci devraient commencer durant les vacances de Pâques. Les images que vous avez pu voir datent des vacances de Carnaval, où les poneys ont pu découvrir pour la première fois leur futur environnement !


Mais la véritable question est : Pourquoi ? Premièrement, il y a un gain de temps pour les ouvriers du collège, qui ne seront plus obligés de tondre les pelouses. Ensuite, nombreux sont les avantages d’un point de vue écologique : ainsi on retrouve la réduction des déchets car les élèves pourront leurs donner une partie de leurs restes. Il est probable que les élèves souhaitent aller les leurs donner eux-mêmes, évitant ainsi de les jeter par terre. Ensuite, si l’on lâche les poneys de temps en temps, mieux vaut éviter qu’ils broutent des déchets. Une raison suffisante pour sensibiliser les élèves ? Quant aux excréments, ils pourraient être utilisés comme fumier et augmenter la rentabilité du potager Oxfam. Et que dire des cours d’équitation, qui pourraient bientôt remplacer la natation ! Moins de trajet, moins de pollution, moins de frais, et surtout moins d’élèves qui sèchent. Pour finir, la conclusion du PMS est que la présence de ces animaux doux et attachants devrait avoir un impact positif sur le comportement des élèves, en diminuant leur agressivité et en rendant l’école plus agréable à leurs yeux.

Bref, si vous commencez à vous lasser de Bubulle (le poisson), n’ayez crainte : ils arrivent, ces poneys ! Et puis, si les résultats de ce test sont concluants, il est question de faire venir des poules et des vaches, afin de pouvoir, enfin, enseigner aux élèves des travaux plus pratiques. En augmentant la capacité du potager, en consommant le lait et les œufs ainsi produits et sans oublier les poissons de la mare (comment, on ne vous a pas dit ? La mare a récemment été aménagée pour recevoir un banc de poissons et devrait être agrandie d’ici peu), l’école souhaite aussi proposer ses propres produits aux élèves. Du fromajean XXIII…Qu’en dites-vous ?

Anaïs Larue

8 commentaires

  1. Anaïs Larue

    C’est un peu tard pour demander à ceux qui connaissent la date d’anniversaire de Bubulle de partager l’information sans dévoiler cet Easter egg (c’est la saison). Pour ceux qui le souhaitent, comptez le nombre de fois où « poisson » apparait…Ah, et on m’informe que je viens d’inventer une règle d’orthographe: empoisonner prend deux « s » le premier avril (;
    Merci à Fadwa et son commentaire, cela prouve que ce n’était pas si mal fait! Et puis, franchement, je ne l’avais pas vu de ce point de vue (pour les tâches ingrates) mais effectivement c’est une bonne réflexion éthique. Quant aux autres, merci également pour vos commentaires, et félicitation pour votre perspicacité!

  2. Q.Christiaens

    Génial! Y’a juste un truc qui rend le tout peu crédible… La direction devrait accepter de tourner tous les matins dans le quartier comme nous le faisons pour trouver une place de stationnement! Sinon, j’ai beaucoup ri! Bravo pour l’idée et au(x) rédacteur(s).

  3. Vinciane

    Monsieur le Directeur,
    Je vous fais parvenir, ce jour, un colis postal contenant une petite biquette , quelques canards et autres oies poules et lapins.
    Veuillez, je vous prie, en prendre grand soin!
    Quant à Bubulle (le poisson rouge) ma fille pense l’avoir aperçu ce matin à l’école accroché au dos de quelques personnes, souriant de toutes ses dents!
    Mes sincères félicitations pour votre humour rafraîchissant,!
    Bien à vous .

  4. Anne maman de Laure

    Excellentissime. Sur base du titre je me posais tas de questions. A tel point que j’ai fini par retrouver mon identifiant et mot de passe de Smartschool pour en savoir plus. Comme quoi, la curiosité…

  5. Sylvie

    Excellent !! A quand les girafes ?? L’année prochaine même date ? 😉
    J’y ai cru en plus .. sans le commentaire de Melle Aicha je me faisais avoir comme une bleue. Bravo pour l’article, très chouette.

  6. Fadwa

    Bonjour

    Super idée. Mais punir un enfant en lui donnant les tâches ingrates, ne serait pas une approche négative? Comme ceux qui punissent leur enfant dans la chambre. Tout le côté positif de la chose disparaît ?

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *