Une tonne de déchets récoltée chaque semaine au Collège !

Une tonne de déchets récoltée chaque semaine au Collège !

Ces derniers temps, on entend de plus en plus parler d’écologie. Réchauffement climatique, déforestation, espèces menacées, pétrole et diésel, eau potable etc. Les problèmes ne manquent pas et, mes excuses à ceux qui en ont marre, à eXXpressIIIons on s’y met aussi. Voilà donc encore un problème, visible à l’échelle de notre école cette fois : celui de la gestion des déchets.

La première remarque que je me suis faite à ce sujet, vous l’avez peut-être constatée aussi, c’est la suivante : Pourquoi, malgré le nombre largement suffisant de poubelles, continue-t-on de voir fleurir les déchets un peu partout à terre ? Bien que ce problème soit généralement commun à toutes les écoles et lieux publics et que la nôtre ne soit pas spécialement plus sale, il est toutefois interpellant de voir que le nombre de déchets à terre ne diminue pas malgré le nombre de « 5 papiers » lancés par Mr Hennen (éducateur des deuxièmes) ou, plus sérieusement, les efforts des gens qui en ramassent. Au contraire, il n’est pas nécessaire d’avoir une bonne vue pour dénicher facilement une dizaine de déchets sans bouger.

Pour confirmer cette impression, j’ai commencé par m’informer du nombre de poubelles à l’école : à l’extérieur, on retrouverait ainsi environ 25 poubelles bleues et autant de noires. Deuxième étape : nous nous sommes placé(e)s avec mes ami(e)s bénévoles devant l’une ou l’autre poubelle lors d’une récréation un mercredi matin et nous avons noté le nombre de déchets jetés respectivement dans la bonne et la mauvaise poubelle (les déchets jetés dans la mauvaise poubelle étant ceux mal triés) ainsi que par terre dans les environs de la poubelle (ma consigne était de compter ceux jetés dans les 5 mètres autour). Dernière étape : récolter les résultats. C’est sans surprise les poubelles les plus proches du panneau d’affichage du deuxième degré et du magasin Oxfam, ouvert ce jour-là, qui détiennent le record du plus grand nombre de déchets jetés avec 19 dans la bonne poubelle, 2 dans la mauvaise et 5 par terre. Une mention spéciale à un couple de poubelles (bleue et noire) de la cour des grands où non moins de 16 papiers furent jetés par terre en ce mercredi 3 octobre pour seulement 4 dans une poubelle. En revanche les poubelles juste devant le bâtiment A3 sont moins utilisées : seulement 2 déchets par terre, 3 dans la bonne poubelle et 7 dans la mauvaise. Quant à la moyenne générale, il s’agit de 3 papiers dans la mauvaise poubelle, 8 dans la bonne et 6 papiers par terre par couple de poubelles. On aurait donc, avec les 25 poubelles extérieures : plus ou moins 75 déchets dans la mauvaise poubelle, 200 dans la bonne et 150 par terre dans les 5 mètres autour d’une poubelle…lors d’une récréation de 20 minutes. Soit plus de 21 déchets à la minute.

Lors d’une rencontre avec M. Kampff, le responsable de l’équipe technique du Collège, j’ai eu l’occasion de lui poser directement la question quant à la quantité de déchets produite au collège. La réponse : chaque semaine, environ 1 tonne de déchets quitte l’école. Ce qui correspond environ à 1 kg de déchet par élève en une semaine. Même si évidemment il me faudrait pour être plus précise prendre en compte les encadrants, je tiens à rappeler que beaucoup d’élèves des 2e et 3e degrés quittent l’école sur le temps de midi, emportant ainsi leurs déchets avec eux. Quant au tri, M. Kampff m’a confié lui-même que plusieurs fois la société de ramassage des déchets a refusé d’emporter le contenu d’un container PMC qui détenait entre autres de nombreux sandwichs, restes de pâtes, emballages de chips et autre déchets résiduels.

Des solutions à ces problèmes, il suffit de réfléchir un peu pour en trouver. Seulement encore faut-il être au courant du problème et s’en soucier suffisamment que pour modifier ses habitudes. C’est justement pour ça que j’ai écrit cet article, c’est pour vous faire connaître la situation, que vous soyez élève, enseignant, ou même parent. Essayez de toujours penser à trier et à limiter vos déchets. Par exemple, sachez qu’une gourde vaudra toujours mieux que 365 bouteilles ou qu’une boîte à tartine, en plus d’être économe, est largement préférable à 365 sachets plastique lorsqu’il est question d’environnement.

Mais la gestion des déchets ne se limite pas à la quantité de déchets produits, c’est pourquoi j’ai posé d’autres questions à Mr Kampff. Et vous pourrez les retrouver dans un prochain article bientôt sur eXXpressIIIons.

Anaïs Larue

4 commentaires

  1. Mme Hordies

    Une vraie réflexion et une vraie prise de conscience . Merci Anaïs. Avec l’arrivée du conseil des élèves, voilà un beau sujet qui pourra y trouver sa place. Tous ensemble nous pouvons, à notre niveau, trouver des solutions pour un collège plus propre et sans volatiles aux heures de récréation… !

  2. C.chertier

    J’attends un graphique d’analyse statistique sur le sujet 😉 Anaïs à toi de jouer 😉

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *